ROMANS

Les enquêtes du commissaire Morteau

 
Il y aura du sang sur la neige
Il y aura DU SANG SUR LA NEIGE
Éditions Flamant Noir

ISBN : 979-10-93363-51-6

280 pages - 20,00 €

LA TRANSJURASSIENNE,

Célèbre rendez-vous du ski de fond français.

 

Tous les ans, plus de 3 500 skieurs se retrouvent sur les pistes du Haut-Jura pour braver le froid glacial, le vent et la fatigue, autour du même objectif : donner le meilleur de soi et franchir la ligne d'arrivée ! Le commissaire Morteau connaît bien cette compétition dont il suit chaque édition. Mais cette fois, l'événement lui réserve des surprises.

 

Depuis quelque temps, l'organisation de la course reçoit des menaces de mort très sérieuses. Morteau, accompagné de son jeune collègue, Fabien Monceau, est appelé à se rendre sur place pour évaluer les risques. Mais lorsqu'un homme est retrouvé assassiné de plusieurs balles dans la tête en pleine montagne, la situation devient plus complexe que prévu.

 

Jalousie personnelle, rivalité sportive ou jeu pervers ?

Cette année, la neige pourrait bien prendre la couleur du sang...

 
 
 
 
L'origine du crime
L'Origine du crime
Deux enterrements à Ornans
Éditions Flamant Noir

ISBN : 979-10-93363-21-9

332 pages - 19,50 €

Une toile de Gustave Courbet volée dans un musée, un peintre qui meurt avant même d’être interrogé par la police, un trafic de faux tableaux, une veuve troublante à bien des égards…

Mensonges et faux semblants, ce n’est plus une enquête, c’est un casse-tête !

C’est en boitillant que le fameux commissaire Morteau, aidé de son jeune collègue, tentera de remonter à l’origine du monde, non loin de la source de la Loue, pour essayer d’y découvrir L’origine du crime…

 

« À quelques pas, Erik Eysson redescendait le sentier, portant sur le dos un sac probablement rempli de couleurs et de pinceaux, auquel était arrimé un chevalet pliant. Il s’arrêta devant Morteau et Monceau pour les saluer. Côte à côte et faisant face à un peintre sûr de lui, portant presque tout son univers sur son dos, les policiers semblaient plus petits, presque intimidés. Bruno Morteau se mit à sourire. C’était justement parce que le peintre n’avait rien, ou plus précisément parce que tout ce qui lui importait tenait dans ce sac à dos, que le monde lui appartenait. Il était libre de sa vie, de ses choix, de s’envoler ou de se poser. Face à lui, les deux fonctionnaires, avec leurs situations professionnelles stables, étaient bel et bien prisonniers de leurs propres vies. Il y avait dans cette rencontre entre les policiers et le peintre la même distance qu’entre Gustave Courbet et les deux mécènes qui l’accueillirent à Montpellier sur le fameux tableau*, et un peu de la même insolence de la part de l’artiste. »*

 

Le mot de l’éditrice :

Sébastien Lepetit dévoile la nouvelle enquête de son commissaire Morteau, personnage atypique et policier à l’ancienne. Il mêle avec talent l’univers du polar à la culture, l’art et la gastronomie. Une intrigue captivante qui nous fait (re)découvrir la région Franche-Comté. Avec ce savoir-faire qui lui est propre, l’auteur nous offre un livre d’un genre singulier. Flamant Noir le recommande aux amateurs de bonnes tables et de belle littérature.

 

* Pour aller plus loin :

Le célèbre tableau « La Rencontre », surnommé « Bonjour monsieur Courbet », est visible au musée Fabre de Montpellier. Il représente Gustave Courbet accueilli par son mécène, Alfred Bruyas, et son domestique. Courbet est dans la lumière et le mécène est dans l’ombre, l’artiste les regarde de haut tandis que le riche ferme les yeux et le valet baisse la tête. Courbet veut ainsi montrer la supériorité de l’art sur le monde, même celui de l’argent, ce qui était un message fort sous le Second Empire où le pouvoir de l’argent était presque sans limites. Mais les critiques de l’époque n’y verront que de la prétention.

Merde à Vauban
Merde à Vauban

Éditions Flamant Noir

ISBN : 979-10-93363-35-6

398 pages - 19,50 €

Besançon, mai 2008.

 

Pierre-Jean Montfort, adjoint à la culture, donne une conférence pour promouvoir la candidature des sites historiques de Vauban au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le lendemain, il est retrouvé mort au pied de la citadelle.

 

Meurtre ou suicide ?

Affaire privée ou coup porté à la candidature de la ville ?

 

Fabien Monceau, jeune lieutenant parisien, fraîchement nommé à Besançon, va mener l’enquête aux côtés du commissaire Morteau, un Franc-Comtois chevronné et bourru.

 

Une enquête difficile menée de main de maître par un duo explosif ! 

 

Le mot de l'éditrice :

Sébastien Lepetit nous offre une enquête passionnante, hors des sentiers battus. Le lecteur suit le commissaire Morteau, un vieux briscard, et un jeune lieutenant, sur les traces d'un tueur insaisissable. La ville de Besançon est mise à l'honneur, tout comme la gastronomie et la culture régionale. Un livre original que Flamant Noir recommande aux amateurs de polar à la Française...

Quelques avis du jury du Prix VSD du Polar :

Un polar qui sort des sentiers battus, plébiscité par un comité de lecture grand public.

« Une histoire pleine de rebondissements, de la géographie, du tourisme, de la gastronomie, le tout baigné d’un humour discret mais toujours présent. C’est une parfaite réussite ! » Jean-Pierre, 60 ans (Gironde)

« Très bon roman policier digne des plus grands auteurs du genre ! » Emma, 38 ans (Loire)

​​​​​

Les Mystères de l'argentor

La Korrandine de Tevelune
La Korrandine de Tevelune

Éditions Hélène Jacob

ISBN : 978-23-70112-25-5

356 pages - 20,45 €

Si l’on prend la peine de feuilleter un dictionnaire français-gaulois, on comprendra aisément que Tevelune signifie « Eaux calmes ». Il suffira de chercher encore un peu pour apprendre que le Korrandon est un nain de source, cousin lointain du Korrigan. Mais rien de tout cela ne nous aidera vraiment à savoir qui est la Korrandine, ce squelette de femme que Vincent a découvert dans la grotte derrière la fontaine de Tevelune.

Depuis le Moyen Âge jusqu’à l’occupation de Sourcarol par les Allemands, en passant par la fabrication des ponnes au XIXe en Charente, les Chinels de Wallonie et bien d’autres choses encore, Vincent part à la recherche de La Korrandine de Tevelune, sur des chemins qui le conduiront du réel à l’imaginaire, d’une Korrandine à une autre.

Barnabé

Éditions Hélène Jacob

ISBN : 978-2370112231

208 pages - 15,45 €

Barnabé arrive à l’âge adulte. C’est un homme-enfant, un handicapé mental, qui découvre sa différence dans le regard des autres. Et le regard des autres, c’est surtout celui de Vanessa, la jolie métisse arrivée tout droit de la région parisienne, dont il tombe éperdument amoureux.

Un handicapé mental amoureux d’elle ? Voilà qui fait bien rire Vanessa, et beaucoup souffrir Barnabé.

Aussi, lorsqu’une série d’incendies volontaires se déclenche tout autour de Montdunon, il ne manque pas de témoins pour affirmer que l’on a vu Barnabé et son scooter rouge rôder aux alentours.

Se vengerait-il des sarcasmes dont il est l’objet ? Ou bien fait-il un coupable idéal ? Barnabé est-il un incendiaire ou un bouc émissaire ? Il affirme qu’il est innocent, mais doit-on le croire simplement parce qu’il est handicapé ?

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube

ME SUIVRE

© 2016 par Sébastien Lepetit

L'origine du crime