Le Cercle des tueurs

d’Annie Ramos
(aux Éditions du Citron bleu)

Le cercle des tueurs Belfort, Franche-Comté. Cinq adolescents se retrouvent régulièrement dans une cabane en forêt non loin de la ville, cinq jeunes avides de justice et passionnés de lecture, particulièrement de thrillers. Il semble bien qu’ils se soient trouvé un nouveau passe-temps : ils dressent des listes, liste de personnes, listes de livres qu’ils ont aimés.La police est perplexe. Belfort, cette ville habituellement si calme, est le théâtre d’une série de meurtres étranges visiblement tous de la main du même meurtrier. Il ne peut y avoir de doute tant ils sont signés par une mise en scène macabre et similaire. Pourtant chaque meurtre semble à la fois si ressemblant et si différent ! Si seulement les policiers trouvaient un lien, même ténu entre les victimes, ils tiendraient sans doute une piste sérieuse pour identifier le coupable…« Le capitaine se dirigea vers le groupe qui stationnait autour d’un corps allongé en plein milieu du chemin. Il salua puis se pencha pour contempler, à son tour, le visage du mort : il retint de justesse un soupir de rage lorsqu’il constata qu’il s’agissait d’un adolescent.– Je n’y comprends rien ! Que se passe-t-il dans cette ville ? Les gens sont devenus fous ou quoi ! En vingt ans de carrière, je n’ai jamais vu ça ! s’exclama-t-il les yeux rivés sur le corps étendu à quelques pas du trottoir, les bras en croix. Une pluie fine tombait, ce qui n’arrangeait pas son humeur. »

Au premier contact, le roman surprend. Au contraire des romans policiers classiques, les coupables nous sont présentés dès les premières lignes. Difficile alors se dit-on de maintenir le suspense jusqu’au bout. Et pourtant Annie Ramos relève le défi et le réussit. Non seulement le suspense est entier, et le lecteur a bien du mal à lâcher son livre, mais l’auteur nous surprend jusqu’à la dernière ligne.

Un roman fort bien écrit, et bien que je préfère de loin les whodunits aux thrillers, j’ai vraiment apprécié ce roman qui m’a donné envie, avec celui de Fabrice Pichon, de découvrir un peu plus les romans publiés par les éditions du Citron bleu, un éditeur franc-comtois que je ne connaissais pas. Ah ! Il y a tant de livres à lire, et si peu de temps pour ce faire…

Le site des Éditions du Citron bleu

 

Vous aimez ? Faites-le savoir...

Commentaires (1)

Annie Ramos7 novembre 2012 à 18 h 23 min

Un grand Merci pour cette belle appréciation de mon livre.
Je suis encore dans la phase « ouahhhh, il a lu mon livre et il aime…. ».
C’est vraiment extraordinaire d’écrire un roman (j’ai vécu avec mes personnages pendant un an) et de le faire découvrir aux autres. Partager avec les lecteurs leurs impressions, leurs façons de voir les personnages, d’imaginer la suite et la fin….
N’hésitez pas à laisser vous aussi vos avis, cela me permettra d’améliorer les prochains.
bonne lecture
Annie Ramos

Laissez un commentaire

Votre commentaire